10/10/2005

Nom d'un chien !

C'est l'histoire d'un mec qui est tout seul chez lui dans une ville qui ne connait pas, alor un après midi il décide d'aller y faire un tour. Après plusieurs heures de promenade, il s'arrête dans un bistro et va se poser au contoir. Il s'asseoit,commande une pression et scrute le decor en attendant sa biere. C'est alors qu'il apercoi une jar enorme posée sur un coin du contoir,la jar étant rempli de billet. Alors un peu curieux, il demanda au bar- man, lorsqu'il lui apporta sa bière, à quoi pouvait bien servir cette jar rempli de billets. C'est alors que le gerant lui expliqua que c'est le resultat d'un jeu de son invention et que celui qui reussira a accomplir les trois conditions suivante remportera la jar de billets ou bien y deposera le billet qui aura été misé sur ces trois étapes:1)boire un coctail avec des piments et de l'alcool très fort sans avoir aucune émotions après cela 2) ramener au contoir la dent carré d'un chien se trouvan dans le jardin derrière le bars et sans aucun moyen de defense ormi son corps 3) donnez un orgasme a la pauvre maman du gerant n'aillant plus eu de plaisir depuis bien longtemps. Alors l'homme resta figé devant de tel condition et demanda un petit peu de temps pour y reflechir. C'est alors qu'après plusieurs verres d'alcool, il misa 100€. La première condition fut vite terminé avec succès l'homme étant bien echauffé. Par consequence il se dirigea vers la porte menant au chien. Les personnes se trouvan dans le bar furent déjà bien épatées et se demandaient combien de temps allait -il tenir fasse à ce chien enragé. Dix minutes puis vingts minutes passèrent et personnes ne le vit revenir.Les gens commencerent a ce demander ce qu'il pouvait bien lui être arrivé, car plusieurs bruits de gémissement s'en fesaient ressortir. Ce n'est qu' après une demi-heure qu'il le virent revenir la chemise toute dechirée,mais aussi bien griffé et mordu. C'est alors que stupéfait ils l'entendirent demander au gérant ou était la vieille à la dent carré.

19:15 Écrit par toza | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.